Biographie

 

François Desharnais est né à Arthabaska dans la région des Bois-Francs en 1966. En 1978, son père, qui n’a aucune connaissance des arts, l’amène chez un vieux peintre de Victoriaville pour avoir son avis sur les quelques toiles peintes par son garçon. Encouragés, ses parents s’entendent qu’une formation académique serait adéquate. François accompagne sa mère à St-Petersburg pour y suivre des cours de peinture pendant les étés suivants. L’enseignement de l’école est classique et il se familiarise avec les Renoir, Van Gogh et Monet en copiant leurs œuvres.

 

À 17 ans, dans le cadre de ses études collégiales en arts plastiques, il expose des tableaux surréalistes grandement influencés par ses visites répétées au Musée Dali. Par la suite, il complète un baccalauréat en en arts visuels, puis un certificat en enseignement des arts à l’Université Laval.

 

Au début des années 90, ses autoportraits et ses personnages se fractionnent en plusieurs masses de couleurs fortes influencées par les fauves.  En 2000, ses toiles, plus expressionnistes, rendent hommage à la participation des Canadiens français à Dieppe. La figure et le fond se confondent tandis que la trace de pinceau voyage d’un personnage à un autre sans distinction du sujet traité. Ses figures sont parfois disproportionnées, incomplètes, exprimant l’émotion d’une scène plutôt que l’événement en soi.

 

En 2012, sa peinture décrit les événements de 1837-39 du Bas-Canada. Il se détache de la tendance actuelle québécoise en se rapprochant plutôt de la palette des Henry Richard S. Bunnett et James Pattison Cockburn. C’est à Giovanni Fattori que le peintre doit ses scènes de groupes représentant des hommes et des femmes qui deviennent de simples taches, des silhouettes ombragées, fantomatiques (La ronde des prisonniers VI, La ronde des prisonniers VII). Dans d’autres tableaux, il exploite certains clairs-obscurs afin d’attirer l’attention sur la misère et l’hypocrisie humaine.

 

En 2016, l’exposition Pluie noire est d’abord peinte dans l’intention d’incarner les quatre saisons, mais c’est l’humeur de l’automne qui domine la série; pluie noire et pigment dense s’imposent, créant ainsi une œuvre atmosphérique dont la tonalité principale, associée aux scènes de la peinture romantique, révèle un vaste portrait mélancolique d’une interprétation de l’histoire du Bas-Canada. Dans ce décor d’arbres, les silhouettes se diluent dans la noirceur de la forêt, une lumière parfois métaphysique s’immisçant dans la nuit comme pour espérer de meilleurs jours.  La composition n’est pas idyllique ; elle se veut inclinée, fiévreuse.

 

En 2018, Collection permanente d’un singe formaliste prend vie dans l’intention noble d’en faire une série de longue haleine.

 

 

 

Présentation de la série

Collection permanente d’un singe formaliste

 

« J’avais une idée de départ pour chacun des tableaux, mais aucun n’a résisté à l’acte de création. Plus souvent qu’autrement, les personnages et les formes disparaissaient au fur et à mesure que je peignais tandis que d’autres se révélaient en faveur d’une composition plus sincère, d’un nouvel équilibre et, par la force des choses, d’un nouveau thème. J’approche la figuration comme les automatistes qui préconisaient une approche intuitive, mais pour moi, elle est représentative.» 

 

«Je me suis d’abord penché sur l’idée de peindre la vie d’un peintre avec ses activités quotidiennes et ses relations, sachant tout de même que le tableau est libre de devenir ce qu’il est. En peignant le premier tableau intitulé Les critiques, l’idée du tableau dans le tableau s’est imposée.  Ce type de composition est donc récurrent dans la série.»

Depuis la pandémie, les tableaux peints ne sont plus considérés par le peintre comme faisant partie d'une série mais plutôt comme une continuité créatrice.

Parcours

 

2021

Solo

USA

2 juillet au 5 août 

 

2020

Coll.

Exposition Nakano-Ku, Tokyo

2019

Coll.

Exposition amitié Japon Québec

Domaine Maizerets, Québec (Québec)

9 au 12 novembre

2019

Coll.

Les Voûtes de la Maison Chevalier, Québec (Québec)

26 avril  

 

 

2019

Coll.

Courtepeintres

Bibliothèque Roger-Lemelin, Québec (Québec)

15 mars au 14 avril 

 

2018     

Coll.

Nakano-ku, Tokyo

IMS Create Tokyo

19 au 27 juin (peintres présents)

Coll.

Inauguration de la Place des artistes

Chaise intitulée Hommage à Rodin

Lac-Delage, Québec (Québec)

2017     

Solo  

Pluie noire

Québec (Québec)

2017

Coll.

Rencontre artistes Japon/Québec

Domaine Maizeret, Québec (Québec)

2014          

Parution

En 2014-2015, la revue Études françaises célèbre

le cinquantième anniversaire de sa fondation.

 « Volume jubilaire » (vol. 50, no 3, 2014, 128 p., illustré par François Desharnais).

​​

2014

Solo  

La République des Patriotes   

Musée de St-Eustache et de ses Patriotes, Saint-Eustache, Québec (Québec)

2013, 2014, 2015, 2016, 2017         

Coll.

Courtepeintres, Bibliothèque Roger-Lemelin, Québec (Québec)

2012         

Solo          

175e anniversaire des Patriotes  

Centre d’exposition La prison des Patriotes, Montréal (Québec)

​​

2012

Solo         

175e anniversaire des Patriotes

Grand Théâtre, Québec (Québec)

2011         

Solo         

Festival de Jazz 2011, Québec (Québec)

2010         

Solo       

Festival de Jazz 2010, Québec (Québec)

​​

2010

Coll.       

Galerie Art & Miss, Kiev, Ukraine

2009          

Solo          

Hommage à Michel Donato

Largo Resto-Club, Québec (Québec)

2007          

Solo          

Oh La La Gallery, Town Square, Las Vegas, Nevada

2002          

Solo          

Malatesta Gallery, San Francisco, Californie

​​

2002

Coll.           

Galerie Art & Miss, Paris, France

2001          

Solo

Mankind          

Grand Théâtre de Québec, Québec (Québec)

2000          

Solo

Canadiens français en guerre ; Canadiens français en paix          

Citadelle de Québec, 22e Régiment, Québec (Québec)

 

 

2000           

Solo       

Ouverture de l’Année Internationale de la Culture de la paix pour l’UNESCO, Québec (Québec)

1997          

Solo          

Ouverture de l’École des Sourds, Québec (Québec)​

 

1984          

Coll.

Art actuel

Saint-Augustin-de-Desmaures (Québec)

 

1986-1990

BAC en Arts visuels et Certificat en enseignement collégial, Université Laval, Québec (Québec)

© 2020 par François Desharnais

Toute reproduction, totale ou partielle, et toute représentation du contenu substantiel de ce site, d’un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit est interdite sans l'autorisation du peintre, et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Aucune personne autre que le peintre lui-même n'est légalement autorisée à représenter son travail.

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic